Accueil
 > Accueil
     Diffuser commercialement

Si vous avez opté pour une diffusion commerciale classique, plusieurs options s'offrent à vous :

Trouver un Editeur

Diffuser soi même

Votre publicité

D'autres possibilités

Le prix de vente


Trouver un Editeur

Le mieux est d'envoyer votre programme à différents éditeurs et d'attendre leurs propositions, leurs critiques et souhaits quant à votre programme. Prenez soin, avant d'envoyer votre oeuvre, d'avoir une protection juridique. Ce serait idiot de voir votre travail aller dans la poche des autres. Vous pouvez aussi demander à avoir une clause de non divulgation.


Diffuser soi même

Vous pouvez bien sûr vous lancer à l'aventure. Ne le faites pas sans avoir fait au préalable une sérieuse étude de marché. Le produit devra être à la hauteur et même plus ! N'oubliez pas que vous allez vous mettre en concurrence avec les plus grands et qu'avec un produit moyen, mal pensé, pas assez original, mal finalisé, vous courrez certainement à votre perte. Le premier coup doit être le bon d'autant plus que les revues spécialisées, c'est leur travail, ne vous feront pas de cadeaux.

Prévoyez une mise de départ assez importante. Aujourd'hui, une bonne méthode pour tester un dossier, est de le soumettre à son banquier ou à un professionnel (chambre de commerce), vous saurez ainsi rapidement si votre projet à une chance d'aboutir et d'être viable. Ne montez pas une entreprise avec un seul produit. Vous devez vous diversifier et avoir plusieurs cordes à votre arc. Beaucoup de diffuseurs informatique, mêmes connus, se sont retrouvés dans une position difficile parce qu'ils avaient négligé ce point.


Votre publicité

Si vous diffusez commercialement votre logiciel par un éditeur, c'est ce dernier qui se charge de la publicité.

La publicité devra être performante. Elle sera conçue par un professionnel de façon à être la plus rentable possible. La date de parution a son importance. Certaines périodes sont plus favorables que d'autres. Le choix du support est important. N'espérez pas beaucoup d'aide de la part des régies publicitaires au niveau des statistiques. Sachez que la publicité coûte très cher. Une page entière dans une revue coûte une fortune, mais vous pouvez aussi utiliser une demi page ou même un quart de page. Suivant le nombre de couleurs, et l'emplacement, les tarifs changent.

Combien ai-je vu de publicités pour des logiciels de codes postaux, de généalogie, de gestion de club vidéo ou d'autres de même genre, ne paraître qu'une seule fois... 

Une autre méthode consiste à diffuser une version de démonstration et/ou limitée de votre logiciel.

N'oubliez pas les revues spécialisées pour votre publicité. Par exemple si vous avez créé un superbe logiciel de gestion de club vidéo (très rare à trouver) tournez-vous vers les mensuels qui traitent du sujet. Vous aurez ainsi plus de chances d'y trouver des clients que dans une revue informatique.


D'autres possibilités

L'on trouve aujourd'hui des éditeurs d'ouvrages informatiques qui se lancent dans la vente de logiciels bons marchés et de compilations de shareware et freeware.

Certains éditeurs de logiciels, quant à eux, sont spécialisés dans les logiciels à bas prix.

Une dernière possibilité s'offre à vous. Diffuser commercialement, pratiquement à votre compte et sans risques. Oui c'est possible. Certains diffuseurs de freewares et de sharewares ou de petits distributeurs, acceptent de vendre commercialement des logiciels, à condition dans avoir l'exclusivité (normal), qu'ils soient de bonne qualité, et que les ventes soient régulières. Cette formule est bien adaptée à un certain type de logiciels : ceux ou la diffusion commerciale classique n'est pas possible car le volume des ventes n'est pas assez important mais où il existe néanmoins une demande.

La diffusion mixte. Vous avez un distributeur qui accepte que vous continuiez à diffuser vous même en shareware.


Le prix de vente

Dans le cadre d'une diffusion commerciale, le prix sera, la plupart du temps choisi par l'éditeur lui-même. Vous avez toujours bien sûr la possibilité de négocier ce prix au moment de la signature du contrat. Il est d'ailleurs préférable, d'inclure au contrat, un prix plancher en dessous duquel l'éditeur s'engage de ne pas descendre. N'oubliez pas que vous êtes payé au pourcentage.

N'espérez pas beaucoup au niveau de pourcentage. Il tourne autour de 8 %. Par contre le volume des ventes sera bien plus important ce qui compense un faible pourcentage. Il est justifié, il y a les frais de publicité, de duplication, l'impression du manuel, les études de marché, du packaging, et la distribution, plus, par la suite, l'assistance technique aux utilisateurs... Tout cela coûte beaucoup d'argent. Normalement, le pourcentage s'applique au prix de vente H.T. Il existe néanmoins des cas particuliers ou l'auteur perçoit jusqu'à 30 % et même plus !

Demandez aussi à votre diffuseur qu’il s’engage à utiliser les moyens nécessaires pour assurer la distribution et la promotion du logiciel. Dans la cas contraire, prévoyez une clause annulant le contrat. Cela vous permettra de signer avec une autre société si la première ne fait pas son travail.

Si vous avez décidé d'éditer vous-même, c'est votre étude de marché qui vous permettra de déterminer le juste prix.


 > Accueil - Courrier <

 © 1999-2001 sharedif.com