Accueil
 > Accueil
     Avant de se lancer dans le développement

Faites preuve de créativité et évitez de réinventer la roue. Avant de vous lancer dans un développement, renseignez-vous sur ce qui existe déjà. Il ne s'agit pas de copier vos concurrents, mais cela vous évitera par exemple de programmer le Xe gestionnaire de club vidéo ou programme de Loto. Cela vous permettra aussi d'appréhender le travail à fournir pour arriver à faire mieux que les autres.

Si vous avez néanmoins décidé de prendre un créneau qui existe déjà, vous devrez faire preuve d'innovation en la matière et apporter quelque chose que les autres n'ont pas. Cela peut-être des fonctionnalités nouvelles, une nouvelle façon de concevoir un problème, une exécution plus rapide, Vous pouvez aussi, c'est une très bonne méthode, questionner les utilisateurs. Vous connaîtrez ainsi leurs attentes et les critiques qu'ils apportent aux logiciels existants.

Si vous n'avez pas encore idée de ce que vous allez faire, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

N’hésitez pas à parcourir l’annuaire du shareware. Sont contenu est représentatif du marché du shareware en France.


Ce qui fonctionne bien

Parmi les logiciels commerciaux, ce sont surtout les systèmes d'exploitations, les logiciels bureautiques, les jeux, les logiciels éducatifs et culturels. Dans ces créneaux, l'on peut penser qu'il n'y a pas grand chose à faire pour un programmeur indépendant. Pourtant il existe de nombreux domaines qui peuvent encore être exploités comme :

Concernant la bureautique :

En fait il s'agit souvent de pallier le manque de fonctionnalités ou de souplesse d'un logiciel, ou de mâcher le travail des utilisateurs en leur préparant macros et programmes prêts à l'emploi. Pratiquement tous les logiciels bureautiques modernes disposent aujourd'hui d'un langage de programmation et d'un système de macros.

Vous pouvez aussi, bien sûr, programmer une application bureautique. N'essayez pas, seul en tout cas, de rivaliser avec les mastodontes (Word Excel etc.). Par contre, ce qui devient intéressant aujourd'hui c'est le retour en arrière. Je m'explique. Tous ces logiciels offrent une débauche de fonctions et sont parfois lourds à utiliser et coûtent cher pour l'emploi qui en sera fait. Pourquoi acheter une Ferrari alors qu'une 2 CV serait largement suffisante. Les logiciels plus anciens, quant à eux, sont parfois largement suffisants au niveau des fonctionnalités mais ne sont pas très ergonomiques à l'emploi. La conclusion, c'est un logiciel simple, intuitif, avec une interface moderne et doté des fonctions de bases. Je pense, qu'en ce domaine, il y a encore beaucoup à faire.

J'ai parlé, plus haut, des didacticiels. La programmation de ces logiciels, si elle n'est pas trop complexe, demande par contre beaucoup de temps, et bien sûr, une excellente connaissance du domaine abordé. De plus, la méthode d'enseignement doit être claire, précise et agréable. Il existe quelques ouvrages à ce sujet. Le multimédia peut aussi donner une dimension nouvelle à ces logiciels en apportant sons et images.

En dehors des logiciels bureautique, il existe des domaines que je qualifierais de classiques où il y a toujours quelque chose à faire.

Enfin, il y a les jeux, où l'innovation est constante, vous pouvez y exprimer toute votre créativité.

Il y a aussi le domaine du sexe, qui je pense fonctionne bien. Certains diffuseurs s'y sont même spécialisés. Attention toutefois, certaines pratiques sont interdites par la loi française.

L'on trouve aussi toute une série de logiciels qui ne peuvent pas faire une carrière commerciale ou difficilement, car leur diffusion est limitée. Les logiciels d'astronomie, de radioamateurs, les démos etc. 

Les revues sur disquette ou sur CD-ROM. Ce créneau, s'il est déjà exploité mérite que l'on s'y arrête. Effectivement, les revues existantes ne sont pas, à mon goût, intéressantes, et elles sont trop chères.

Concernant les logiciels éducatifs, certains auteurs pensent à tort, (c'est en tout cas mon avis) que le marché est limité car les crédits éducatifs ne permettent pas aux établissements l'achat des logiciels. C'est oublier le marché des familles (parents) souvent très sensibles à l'éducation de leurs enfants.


Les CD-ROM

Aujourd’hui, tous les ordinateurs sont équipés en multimédia. Si vous êtes un bourreau de travail, vous pouvez vous lancer dans la réalisation d'un CD-ROM. Ce type de support est très intéressant et c'est fou tout ce que l'on peut faire avec. Voilà quelques idées :

Quelques auteurs se sont lancés dans la programmation de mini encyclopédies et/ou de logiciels multimédias. Leurs logiciels sont d’ailleurs d’assez bonne qualité.

De plus en plus d’auteurs sont équipés de graveurs et distribuent leurs softs sur CD. Le prix du média vierge est de moins de 10 F à ce jour. Soit le prix 3 disquettes. La taille en Ko des logiciels augmentant, cela devient très intéressant. L'on pourra aussi profiter de la place libre pour y mettre les versions sharewares de ses autres logiciels et/ou ceux d'autres auteurs.


 > Accueil - Courrier <

 © 1999-2001 sharedif.com